Léo Brochard, l’agriculture au cœur

Par eurelien.fr
//  Publié le
25-10-2021
//  Mis à jour le 25-10-2021
Temps de lecture : 5 min

Le Président des Jeunes agriculteurs du canton de Châteaudun a repris il y a un mois seulement l’exploitation familiale de Conie-Molitard. Il baigne dans l’agriculture depuis toujours.

C’est comme une seconde nature, qui vous définit, qui devient une évidence : lorsqu’on naît dans une exploitation agricole, que son père, son grand-père, ses oncles et plusieurs cousins ont un pied dans l’agriculture, on ressent un lien très fort avec la terre. Léo Brochard ne fait pas exception à la règle. Il retrouve les cultures céréalières de son père après diverses expériences dans l’agriculture. Barbe et mèche brune, regard bleu et franc : le président des Jeunes agriculteurs du canton de Châteaudun, âgé de 26 ans, aime son métier et cela se ressent.

« L’agriculture a toujours été ma passion. D’abord j’ai grandi à la ferme et puis j’ai fait des études agricoles – Nermont et La Saussaye – et il y a un an, quand mon père a commencé à parler de retraite, je me suis dit qu’il était temps de revenir », raconte-t-il : « On a travaillé en binôme et depuis un mois, ça y est : il est officiellement en retraite et moi, officiellement aux commandes de l’exploitation. »

 

 Passation de flambeau

Une belle histoire de passation de flambeau pour cette famille ancrée dans la vie agricole locale.

« Pour le moment, je n’ai pas de projet de changements pour la ferme », confie Léo : « Je veux poursuivre ce que mon père a créé. Mais bien sûr, j’apporte aussi ma vision de l’agriculture : l’ancienne génération pratiquait le labour avant les semis, maintenant on fait du semis direct, du semis sous couvert ou du semis simplifié. Mais rien de bien révolutionnaire par rapport à ses pratiques à lui ! »

En attendant de trouver son rythme de croisière, le jeune agriculteur est donc revenu vivre à la maison… et ce sont ses parents, Patrick et Lydie, qui déménageront dans quelque temps pour lui laisser « le champs libre ».

« Mais comme papa déteste l’inactivité, je suis sûr qu’il viendra m’épauler encore longtemps ! », sourit Léo.

A ne pas manquer dans l'actualite

Plan de prévention du bruit dans l'environnement (PPBE), à vos remarques !
Garantir la sécurité des automobilistes en hiver
Nouvelle édition du Salon des Aidants, à Vernouillet